[FILM] CELLE QUI MANQUE

L’un des pouvoirs de la pratique documentaire ne réside-t-il pas dans cette capacité à entendre et à voir sans juger ? A écouter les singularités sans, dans un premier temps, avoir à les commenter et à donner son avis ? C’est ce que ce film, Celle qui manque, m’a rappelé.

Après plusieurs années passées loin de l’autre, Rareş Ienasoaie et sa soeur se retrouvent. A présent, ils ont chacun leur vie et rien, peut-être, ne les rassemble si ce n’est leur histoire, leur héritage, cette famille commune qui les a vus naître. Ioana habite désormais dans son camion, cette petite maison mobile à laquelle elle semble tant tenir. Accro à la morphine, les injections rythment son quotidien. Elle fait partie de ces « marginaux », ceux que les gens « normaux » bien intégrés à la société regardent du coin de l’oeil. Elle ne mène pas une vie de château, mais aujourd’hui elle va bien, dit-elle. Les années ont passées et elle s’est affirmée. A mesure que le temps passe, les désirs se déploient, se réalisent, le Surmoi sans doute s’amenuise. Elle raconte, dans l’intimité de son camion, le soir venu, les questions qui la traversent. Comment se débarrasser des fardeaux de l’enfance ? Comment devenir l’adulte que l’on veut être, quand il est à l’opposé des idées établies de ce qu’est le bonheur ? Que faire de la famille, de l’héritage, de ces « proches » devenus étrangers ? Qu’est-ce que l'(in)dépendance, qu’est-ce que la liberté ?

Ce documentaire, où un frère réalise le portrait de sa soeur, pose de multiples questions. A la fois celles du désir, de la réalisation de soi, de ce qu’être adulte veut dire, mais aussi sur les rapports de confiance, sur l’intimité partagée, celle d’une addiction vécue au quotidien et qui, dans la nuit, délie les langues et les souvenirs.

Ce film a été diffusé sur Tënk dans le cadre du festival Cinéma du réel. 
Il n'est donc hélas plus disponible en ligne. 
Mais vous pouvez avoir un aperçu du travail de Rareş Ienasoaie juste ici.
Leave A Comment

You must be logged in to post a comment.