[SCÈNE] Les Géométries du Dialogue

La 10ème Biennale Internationale des Arts de la Marionnette (BIAM) a commencé sur les chapeaux de roue le 3 mai 2019 et se terminera à la fin du mois, le 29 mai, pour être précise.


La BIAM qu’est ce que c’est ?

C’est un festival international de marionnettes et de théâtre d’objets qui se déroule sur un mois et qui s’étend en Seine-Saint-Denis, Haut-de-Seine, Val-de-Marne et Seine-et-Marne. Et c’est surtout une occasion de découvrir une pratique artistique terriblement passionnante loin des sentiers battus !

Ce soir, c’est pour te parler d’un spectacle que j’ai tout simplement A.D.O.R.É que je m’assois et t’écris.

Je vais te parler des Géométries du Dialogue, un spectacle créé en 2018 par la Compagnie Juscomama.

 

Le spectacle, douceur et fantaisie

Depuis le début de la semaine, je vagabonde de théâtre en théâtre, sac à l’épaule et yeux grands ouverts à la découverte d’univers farfelus. C’est munie de mon sac et mon bonnet que je me suis rendue à Pantin, samedi, au Théâtre du Fil de l’eau pour découvrir ce spectacle qui ne m’avait pas plus bottée que ça à la lecture du programme. Finalement, j’ai fait confiance aux gens autour de moi et ai décidé d’aller le découvrir, par curiosité et faim de découverte.

Le Théâtre du Fil de l’eau, c’est un petit théâtre à Pantin, près du Canal de l’Ourcq. Ce soir-là il pleuvait, le canal était tout plein de cercles, atmosphère d’une journée d’été sous la pluie bien qu’il ne fasse pas chaud. Hâte de pénétrer dans la salle de spectacle et de découvrir ce qui m’attendait derrière la porte.

 

Les portes se sont enfin ouvertes et je me suis engouffrée dans la salle. Deux comédiennes au plateau, des fils de linge tendus et des dessins à la craie, suspendus. Les lumières se sont abaissées et le spectacle a commencé.

Les deux comédiennes ont enfilé chacune un gros cube noir sur leur tête. Chacune dessinait à l’aveugle sur son cube ses états d’âmes, ses paysages intérieurs ; au sens propre : paysages intérieurs. C’est un univers loufoque qui nous a été donné à voir, dans lequel les personnages ne dialoguaient que par l’intermédiaire de dessins, de symboles, de gestes et de sons.

Les deux cubes devenaient des fenêtres ouvertes sur l’univers intérieur des personnages. A la fois têtes, cerveaux, yeux, les cubes nous transportaient aux côtés de ces personnages et une complicité se créait entre le public et ces êtres à tête cubique.

C’est au sein de la vie d’une famille que nous nous sommes aventurés, observant ainsi la complexité des relations entre individus, les réflexions existentielles de chacun en suivant par exemple l’évolution de la petite fille qui sera constamment à la recherche de sa propre identité. C’est notre rapport à la vie que nous avons exploré. Notre rapport à l’autre. Notre rapport à la famille, mais aussi à des thèmes plus graves comme la maladie et la mort. Au gré des tableaux de craie, c’est un dialogue visuel, graphique et physique, une manière particulière de nous faire nous questionner sur notre rapport à l’autre et à l’existence, qui s’est mis en place.

 

Un travail d’une grande originalité, et fantaisiste à souhait. J’ai ri, j’ai eu le nez qui a picoté également, parfois… Touchant et inventif.
J’en suis sortie toute bulle…

 

Si tu es curieux.se de découvrir le spectacle de cette jeune compagnie tu pourras le découvrir les
8 > 11 octobre – Le Trident – scène nationale – Cherbourg (50)
15 > 23 octobre – Théâtre de la Renaissance – Oullins (69)
13 > 15 décembre – Genappe perd la boule – Genappe (Be)

 

Et toi as tu vu de belles choses durant cette Biennale ? Raconte nous !

 

La Compagnie Juscomama
La Compagnie Juscomama c'est une compagnie française créée à l'initiative 
de Justine Macadoux et Coralie Maniez. Justine Macadoux après s'être formée 
d'abord en sculpture a découvert la marionnette par le biais du clown et 
du mime puis a fait ses études de marionnettiste à l'ENSAM (École Nationale 
Supérieure des Arts de la Marionnette) à Charleville-Mezières. Coralie Maniez 
quant à elle a tout d'abord suivi une formation en audiovisuel puis a fait 
plusieurs stages notamment en masque, marionnette et scénographie qui 
l'amenèrent petit à petit au théâtre. Leur démarche artistique est de 
« rechercher un vocabulaire, explorer le champ des possibles et travailler 
maintenant à en déployer la puissance de récit, d’évocation et d’émotion ».


Leave A Comment

You must be logged in to post a comment.