[LITTERATURE] Claude Ponti, jongleur de mots

Salut cher toi qui me lis,

Aujourd’hui c’est d’un super Monsieur dont je veux te parler qui m’en met plein les yeux à chaque fois que j’ouvre un de ses livres. J’ai nommé…….. Mister….. que dis-je… MASTER Claude Ponti !

Ce Monsieur (je mets une majuscule, je peux pas m’en empêcher !) c’est un faiseur d’histoires, un savant fou des stylos desquels naissent une multitude d’inventions littéraires et picturales, un Boris Vian qui dessine !
Ponti c’est un artiste qui écrit des albums, mais aussi des romans (tu ne le savais peut-être pas mais maintenant c’est bon !) et du théâtre (oui oui !) Il est également dessinateur et illustre lui-même ses histoires, si c’est pas badass ça !

C’est un poète qui prend les mots au pied de la lettre et donne ainsi naissance à des personnages loufoques tels que l’Ecoute-aux-portes, qui se cache derrière les portes pour écouter ce qu’il s’y passe de l’autre côté.
Ponti c’est un inventeur de créatures qui donnent envie de se cacher précipitamment sous la couette et de fermer les yeux très fort ou au contraire qui rassurent quand la nuit tombe.
Il jongle avec la langue française mais aussi avec les codes de la BD, de l’illustration ; une liberté d’expression qui se traduit souvent jusque dans la typographie qui se fait elle aussi vivante et à qui il arrive parfois de sortir de l’emplacement qui lui est réservé !
Ces albums ne sont que surprises et mettent du baume aux yeux.

Son œuvre m’a permis de faire des rencontres improbables en voyageant dans des mondes merveilleux où les bancs sont de grands voyageurs et les rideaux de pluie, véritablement des rideaux… de pluie ! Ce sont des albums qui m’ont (enfin !) fait découvrir la vraie histoires de Paris. Depuis toutes ces années tu pensais comme moi que Notre-Dame et L’Arc de Triomphe se tenaient debout grâce à une activité humaine prolifique, que nenni ! Ce sont les Zéfirottes qui sont derrière le maintient de ces merveilles architecturales !

 

Alors voilà cher toi,

J’espère que tu ne seras plus privé du merveilleux travail de ce grand Monsieur.

Quelques conseils pour tes escapades pontiesques :
●  N’hésite pas à te plonger dans un de ses albums quand il fait triste pour toi car ils sont souvent croc-larmes.
● N’hésite pas non plus à les lire avant de dormir, ce sont des albums tasses-de-miel, doux et chauds, qui bercent et apaisent.
● Enfin, prend le temps de regarder attentivement les illustrations, il s’y cache souvent de drôles de petits détails et personnages qui reviennent au fil des pages et des albums.
Avec une préférence pour « Georges Lebanc » et « La nuit des Zéfirottes » pour ce qui est de ses albums et de « La tente », une pièce de théâtre où les mots et les sons se font portes ouvertes sur l’imaginaire.

Je te laisse et te souhaite de faire de douces découvertes,

Bécots doux.

 

Leave A Comment

You must be logged in to post a comment.